Posts à l'affiche

CES 2018: quelles tendances en terme d'évolution des technologies et de e-santé ?

Le CES de Las Vegas est un événement qui a attiré plus de journalistes (7000 médias représentés !) que les jeux olympiques, et où le français est "presque" devenu la langue officielle avec une délégation française de taille comparable à celle des USA.

Que retenir derrière cette "agitation" ? En effet, si il y a un foisonnement impressionnant de créativité, l'adoption de ces technologies demeure beaucoup plus lente et l'inflation de l'offre accroit la mortalité des projets - 90% des entreprises présentes 5 ans auparavant n'existent plus et 60% des entreprises présentes l'an dernier ne sont pas revenues.

Néanmoins l'analyse des tendances demeure intéressante, et une synthèse a été organisée fin janvier 2018 dans les locaux de la BPI la veille de la publication de la bible du CES : le rapport d'Olivier Ezratty, ce pavé de 400 pages qui décortique chaque année solutions et tendances.

L'intelligence artificielle a marqué le salon 2018 - avec Google qui a décidé de rattraper avec ses agents conversationnels Amazon et son Alexa.

Google a indiqué que dans 10 ans 50% des recherches internet seront faites via une interface vocale... A suivre !

Au delà du hype de la reconnaissance vocale et de l'interfaçage homme machine, l'IA s'est étendue à des solutions robotisées avec une emphase sur la captation des émotions ou l'anticipation des souhaits des consommateurs - Toyota, Nissan et même Valeo par exemple ont présenté des solutions intégrant de tels capteurs avec des véhicules toujours plus autonomes dans des cités toujours plus smart.

Réalité augmentée et virtuelle ont également été largement à l'honneur et les objets connectés ont envahi de nombreux stands d'exposition.

Selon Olivier Ezratty, la mortalité des startup en objets connectés semble toutefois supérieure à la moyenne, car elle nécessite de maîtriser le matériel, le logiciel, le cloud et l'intelligence artificielle pour traiter des gros volumes de données, la RGPD et parvenir in fine à éviter de se faire recopier par des constructeurs low-costs !

Autre tendance surprenante: le chiffre d'affaires des acteurs présents dans la 3D demeure stable: dans ce domaine, le marché se concentre dans le monde de l'entreprise et celui de la santé. La croissance des sociétés positionnées sur le marché de la 3D dépend donc étroitement de la vitesse d'adoption par le BtoB -beaucoup moins rapide que dans le BtoC - donc la croissance est lente, même si le secteur demeure dynamique avec notamment l'innovation en terme de matériaux se poursuit.

La blockchain pour sa part continue à se développer, avec diverses solutions utilisant cette "enabling technology". Même s'il se refuse aux pronostics, Olivier Ezratty prévoit que la blockchain aura droit à un espace propre pour le CES 2019.

En complément de diverses solutions maintenant assez classiques autour des cryptomonnaies et de la finance, quelques sociétés présentaient des solutions originales:

- association intelligence artificielle et blockchain (Kilroy),

- préservation des objets d'arts (Monuma),

- sécurisation des objets connectés (Smartaxiom) ;

- Pour sa part KeeeX présentait une solution pour la sécurisation des communiqués de presse et le RGPD (ce qui me fait plaisir car j'avais justement travaillé sur ce cas d'usage lors du hackathon de juillet 2017 organisé par l'EM Lyon et le Medef).

- Enfin Blocktricity qui présentait une solution de smart contract pour optimiser l'énergie

Et la santé dans tout cela ?

La santé réunissait 12% des 3900 exposants, dont une cinquantaine de start-up françaises.

IoT, Intelligence Artificielle, Blockchain; voici le tiercé de tête des tendances digitales au CES 2018.

En fait, la grande confirmation est que ces technologies se combinent pour gérer et sécuriser des volumes de données croissantes, captées par des objets connectés qui bénéficient de la miniaturisation rendue possible par des réseaux 5G peu énergivores.

Du coup ces solutions sont intégrées dans des environnements de smart city ou de smart home, ou encore mises en scène via des casques de réalité augmentée (Dispositif de diagnostic à distance de Nomadeec); On relève cependant qu'il y avait peu de dispositifs de télémédecine présentés, même si Domalys s'est faite remarquer avec sa lampe Aladin de surveillance des seniors.

Les solutions de VR permettent d'améliorer l'apprentissage ou apprendre la rééducation (Kinequantum). Avec des dispositifs tels que ceux de Gotouch VR les médecins ont même la sensation du toucher à distance. Kolibree présentait pour sa part une brosse à dent connectée pour apprendre le brossage aux enfants,

Sur le plan thérapeutique, les solutions ont porté sur des solutions de contournement des opiacés. Ainsi par exemple Oska présentait des dispositifs de traitement de la douleur par orientation magnétique de flux sanguins, mais on trouvait également des coussins thermiques, des dispositifs de luminothérapie ou encore le bandeau smartsleep de Philips permettant de mieux dormir.

Au delà de la pléthore de dispositifs intégrant divers capteurs plus ou moins convaincants et fiables, Brain Robotics présentait un dispositif plutôt convaincant de détection d'ondes cérébrales qui permettent d'actionner une prothèse de main

Last but not least - on notera aussi la présence remarquée de La Poste e-santé, qui était à la hauteur des grandes ambitions du groupe dans le domaine des données de santé - un domaine cher à DigiLence.

#esanté #blockchain #BPI #bigdata #transformationdigitale #robotique #formation #CES

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon

© 2018 par DigiLence | Nous contacter

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon